XVes Jeux du Pacifique – Le point sur la journée de samedi

lundi 13 juillet 2015

Alors que le chassé-croisé de 160 athlètes a été l’un des grands moments de la délégation tahitienne ce week-end, la natation a fini fort en apportant trois nouvelles médailles d’or à Tahiti contre une pour le ball-trap, tandis que le basket réussissait un doublé en bronze. Squash et voile n’ont par contre pas vraiment brillé. Le tennis a vécu un coup dur en étant victime d’un accident de la route, samedi en fin de journée, avec le bus qui ramenait la sélection au village. Pas de bobo sinon pour Ravahere Rauzy, victime du coup du lapin. Elle est d’ailleurs rentrée, dimanche soir, avec une minerve, et est donc forfait pour le restant des Jeux.

Patrice Bastian

Basket-ball femmes – Du bronze pour se consoler

Très déçues d’avoir été éliminées de la finale et donc d’avoir perdu leur titre acquis à Nouméa en 2011, les Tahitiennes ont tout de même eu la satisfaction de monter sur le podium après avoir battu (62-51) la Papouasie-Nouvelle-Guinée pour la médaille de bronze. Les filles de Georgy Adams avaient écrasé les Papous en match de poule et elles ne devaient donc pas les craindre a priori, samedi, dans le dôme du stadium Sir John Guise rempli à ras bord. Et le début de rencontre semblait confirmer que Tahiti avait une bonne marge de sécurité sur des adversaires certes combatives et transcendées par leur public mais inférieures dans tous les secteurs de jeu. Tahiti menait 21-12 à la fin du premier quart-temps puis rapidement 27-13 en début de deuxième quart-temps. À +14, la messe paraissait déjà dite, mais un relâchement des Tahitiennes et la volonté des Papous de s’accrocher ramenaient le score à 29-25. Sous l’impulsion d’Alizée Lefranc (meilleure marqueuse de son équipe avec 25 points) et de Maea Lextreyt, Tahiti se redonnait un peu d’air sans toutefois que l’écart ne dépasse dix points. Et la partie était relancée à la fin du troisième quart-temps (42-38) et plus encore dans le quatrième quand les Papous revenaient à un point (44-43). Les Tahitiennes ne trouvaient pas de solution en attaque, très gênées par le pressing défensif adverse, et forçaient souvent leur tir sans réussite. Mais elles avaient les nerfs assez solides en fin de rencontre pour remettre de l’ordre dans leur jeu et finir pour l’emporter de plus de onze points (62-51). Compte tenu du niveau du tournoi, le bronze constituait une belle performance. C’est Fidji, en battant American Samoa en finale, qui décrochait l’or.

Patrice Bastian

 

Basket-ball Hommes – Ils ne pouvaient espérer mieux

Fidji et Guam étant nettement supérieurs aux autres pays, l’objectif de Tahiti était donc la médaille de bronze et la mission est remplie après la victoire (83-73) face à la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Les joueurs d’Honoura Bonnet nous avaient habitué à des matches stressants lorsque la victoire leur tendait les bras, et ce fut encore le cas dimanche (samedi à Tahiti) face aux Papous. Les Tahitiens avaient notamment largement mené contre les Papous en match de poule, mais ils s’étaient fait remonter au score et avaient été battus en fin de match. Et lors de la rencontre pour le bronze, le scénario semblait encore se répéter. Tahiti faisait la course en tête au score mais rien n’était fait au repos (37-36). Et puis, les Tahitiens avaient cinq minutes d’euphorie dans le troisième quart-temps et portaient le score à 58-44. Avec quatorze poins d’avance, ils pouvaient voir venir et gérer, d’autant que Rehiti Sommers avait la main chaude aux tirs à trois points et que Derrick Scott avait retrouvé l’adresse qui lui avait fait défaut en première période. Mais si les Tahitiens avaient encore de la marge à la fin du troisième quart-temps (61-50), ils se mettaient inexplicablement à déjouer dans le dernier quart-temps et les Papous recollaient presque au score (66-62). Mais contrairement au match de poule, ils ne craquaient pas et bien au contraire, se montraient inspirés et efficaces en fin de mach. Tahiti l’emportait 83-73 et décrochait une médaille de bronze comme à Nouméa.

Patrice Bastian
 

Volley-ball hommes – Tahiti domine facilement Kiribati

En à peine plus d’une heure (1 h 04), les volleyeurs tahitiens, arrivés au matin de leur premier match, sont venus à bout de l’équipe de Kiribati (3-0) sur des scores sans appel dans chacun des trois sets (25-13, 25-13, 25-7). Visiblement beaucoup plus frais physiquement que leurs homologues féminines, qui disputaient également leur premier match le jour de leur arrivée (lire ci-dessous), les hommes, conduits par leur capitaine Yoan Paofai, neveu de la fameuse Yvette Paofai, n’ont fait qu’une bouchée de leurs adversaires. Ces derniers se montraient très passifs dans les réceptions et laissaient passer bon nombre de services sans avoir le temps de réagir. Les Tahitiens s’en donnaient à cœur joie, transformant la rencontre en une séance de préparation plus qu’en un match de niveau international. En effet, après avoir tenté de lutter dans les deux premières manches, les Kiribatais s’inclinaient, sans grande combativité, dans le troisième et dernier set qu’ils perdaient avec 18 points de retard. Avec cette première victoire en poche, à peine quelques heures après être descendus de l’avion, les joueurs, coachés par Abel Temarii, offraient au public un haka.

Jean-Marc Monnier

Volley-ball femmes – Tahiti bute sur les Samoa américaines

Les tenantes du titre tahitiennes se sont inclinées sèchement trois sets à zéro (17-25, 18-25, 21-25), dimanche après-midi (samedi pour Tahiti), face aux Samoa américaines. Arrivées le jour même à cinq heures du matin, elles n’étaient, d’une part, pas encore totalement remises des neuf heures de vol effectuées et, d’autre part,
n’ont vraiment pas été à la hauteur à la réception. Cependant, les Tahitiennes n’ont pas démérité en se battant sur chaque ballon du mieux qu’elles le pouvaient, mais parties à minuit de Tahiti, elles n’avaient pour ainsi dire pas dormi de la nuit avant leur entrée en matière contre les Samoa américaine. Ces dernières, par contre, étaient arrivées en Papouasie-Nouvelle-Guinée plusieurs jours auparavant et avaient battu la veille l’équipe de Fidji (3-1), pourtant réputée comme étant coriace. Les yeux fatigués et les jambes endolories, les Tahitiennes étaient rapidement menées au score dans le premier set qu’elles perdaient (17-25). Elles se ressaisissaient quelque peu dans le set suivant qu’elles lâchaient finalement sur le score de 18 à 25. Dans le troisième set, les deux équipes étaient au coude-à-coude au début puis, Tahiti arrivait, un court instant, à prendre le dessus sur les Samoa américaines (13-12), mais ces dernières revenaient au score avant de les dépasser. Et même si les championnes en titre réussissaient à égaliser (20-20), sûres de leurs forces, les filles des Samoa américaines assuraient la victoire finale (24-21). Avec cette première défaite en poule, Tahiti se met d’entrée en difficulté. Le match suivant contre Fidji est déjà vital pour la suite de sa participation.

Jean-Marc Monnier

 

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete