Yves Babin présente un Papeete insolite

    mercredi 14 décembre 2016

    monuments aux morts

    L’historien Yves Babin racontera, entre autres bizarreries, l’histoire du monument aux morts, qui a eu trois emplacements. (© archives LDT)

     

    Papeete : une ville singulière. C’est le thème qu’abordera le professeur d’histoire, Yves Babin, lors d’une conférence organisée par la Société des membres de la Légion d’honneur, demain, à 18 heures, à l’amphithéâtre de l’École de commerce, à la chambre de commerce, d’industrie, des services et des métiers (CCISM).

    Celui qui enseigna au lycée Gauguin jusqu’à sa retraite en 2004, présentera la capitale tahitienne sous un angle insolite en abordant l’histoire de monuments et de lieux qui, au fil du temps, ont connu des fortunes diverses.

    “Je ne pouvais aborder toute l’histoire de Papeete. Donc j’ai opté pour ce thème, explique l’intéressé. Il y a des exemples très concrets que l’on voit rarement ailleurs : le fait, par exemple, que le monument aux morts a changé trois fois de place.”

    Un temps situé en plein milieu de l’actuelle avenue Pouvana’a-a-O’opa, il avait en effet dû être déplacé de plusieurs mètres pour répondre aux exigences d’un trafic routier sans cesse plus important.

    Autre bizarrerie, le fait que le parc Bougainville a, lui, été inauguré à trois reprises là aussi, entre autres, pour des contraintes liées au développement urbain. “Ou le Boulevard d’Alsace, qui était une petite rue en terre, reprend le conférencier. On n’a jamais vu un boulevard de si petite taille ! Alors quand on a changé les panneaux de la ville en 2009, je me suis occupé de remettre un peu d’ordre, et maintenant on l’appelle rue d’Alsace.

    Donc c’est un peu tout ça que je vais raconter : des fautes d’orthographe sur les noms des panneaux, des monuments qui ont disparu, des monuments qui ont été modifiés sans qu’on sache pourquoi… Toutes ces choses qui sont surprenantes quand on ne connaît pas la ville.

    Je suis parti d’une idée simple d’un grand historien américain, Henry Adams, qui déjà, à son époque, fin XIXe, trouve que c’est une ville très originale, très étrange, très surprenante, comme il n’y en a pas d’autres dans le Pacifique.”

    La conférence devrait durer au moins une heure, avec la projection de photos d’archives pour illustrer son propos. Mais l’historien tient à préciser : “Il n’y a pas de moquerie dans ce que je raconte, ce sont des faits réels et c’est parce que j’aime bien cette ville que je m’amuse à montrer quelques originalités qu’on  n’a pas l’habitude de voir ailleurs”.

     

    V.H.

     

    capture-decran-2016-12-14-a-08-33-45

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete