Yvon Arai accompagné pour son dernier voyage

    vendredi 9 décembre 2016

    yvon arai

    Parents et amis ont accompagné Yvon Arai à sa dernière demeure. (© Claude Jacques/LDT)

     

    Près de 80 personnes – famille, amis, compagnons de route et de chansons – se sont retrouvées, hier matin, au cimetière de l’Uranie pour accompagner Yvon Arai à sa dernière demeure.

    Un enterrement où l’émotion de l’adieu n’était pas absente, mais que les présents ont voulu empreint de joie, à l’image de celui qui l’avait si bien exprimée par sa vie durant son existence.

    Des chants et le son de l’accordéon et des guitares ont rythmé une cérémonie simple au cours de laquelle ceux qui l’ont bien connu ont rappelé les souvenirs qui l’unissaient au disparu. “C’était un nain géant”,  a raconté l’un d’eux en rappelant sa petite taille mais son grand cœur. “C’était un homme plein d’amour et d’humour. C’était un humoriste”, a voulu rappeler John Gabilou. “Je rends hommage à son talent, à sa simplicité et à cette force qu’il avait en lui, l’amour de son peuple, l’amour de sa famille, de son clan. Pour moi, c’était  un grand mec, un sacré mec.”

    Cet amuseur-chanteur, qui a passé une partie de sa vie aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande (lire La Dépêche de mercredi) avait quitté la scène publique. Mais Gabilou avait réussi à le faire revenir place To’ata.
    “Quand on a fait un gala devant 6 000 personnes, il a chanté Only you, il a fait un tabac. J’étais fier d’avoir pu faire chanter Yvon, parce qu’il ne voulait pas, au début !”

    Ahiti Roomataaroa, ancien présentateur de télévision (RFO) et ex-ministre de l’Agriculture, a voulu aussi rappeler : “Il y a quelques mois, on a enterré ici un champion, Maco Nena, qui est de Tipaerui. Aujourd’hui, nous enterrons un autre champion de Tipaerui aussi”.

     

     
    Un non-conformiste

     

    Ahiti Roomataaroa a raconté quelques petites histoires de vie auxquelles était lié Yvon… “Une fois, nous avions enterré un copain. Nous voulions rappeler sa mémoire et nous avons invité un pasteur de Moorea qui n’est pas venu et qui devait être remplacé par un diacre et qui, finalement n’est pas venu.

    On a alors pensé : ‘Ah, c’est la bande à Yvon, tous ceux qui sont au cimetière sont certainement des ivrognes’. Alors on a fait la cérémonie sans pasteur. On s’est rappelé que quand Jésus était sur sa croix, il y avait deux bandits à ses côtés. Il a dit à l’un des deux, le bon larron : ‘Ce soir, tu seras avec moi au paradis’. C’était tout Yvon. Il disait des conneries, mais il était doué, il pouvait imiter Édith Piaf ou n’importe quel autre chanteur”.

    L’artiste Yvon Arai a tiré sa révérence, mais il laisse dans le cœur de ceux qui l’ont connu le souvenir d’un non-conformiste qui assumait son originalité.

    De notre correspondant C.J.

     

    inhumation-y-arai-2

    Des chants et le son de l’accordéon et des guitares ont rythmé la cérémonie. (© Claude Jacques/LDT)

    inhumation-y-arai-3

    Le chanteur-amuseur part pour son dernier voyage. (© Claude Jacques/LDT)

    inhumation-y-arai-4

    Yvon Arai a été enterré dans les hauts du cimetière de l’Uranie, à Papeete. (© Claude Jacques/LDT)

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete